La découverte devient Communiqué de presse

Pour qu’un résultat ou un message scientifique soit bien perçu par un public-cible, il doit subir une sorte de traduction et une réduction. Tout l’art de la vulgarisation scientifique consiste à parler à la fois la langue des scientifiques et celle du public-cible, afin de ne rien perdre d’important dans ce transfert d’information. À ce titre, le communiqué de presse représente sans doute l’exercice le plus difficile à maîtriser, parce que la quantité de mots à transmettre est restreinte, et parce qu’on ne peut pas maîtriser ce que les médias et les réseaux sociaux en feront.